Pierre Linson, interprète.

Né en région parisienne en 1999, Pierre Lison s’accompagne du mouvement dès l’enfance. Il intègre le CNSMDP en 2015 où il se forme avec les professeurs Edmond Russo, Nathalie Pubellier, Rita Quaglia et Cheryl Therrien. Il
y suit plusieurs travaux de répertoire de la danse contemporaine avec Rainer Behr, Julien Monty, Lauren Bolze, Sandra Savin et Fabrice Ramalingom. Il s’initie à différentes techniques d’improvisation avec Julyen Hamilton et Thomas Hauert, et le contact-improvisation avec Anne-Catherine Nicoladzé.
En parallèle, il complète sa formation avec les programmes Dialogue et Prototype de la fondation Royaumont où il travaille avec les chorégraphes Henrique Furtado, Marinette Dozeville et Sasha Amaya. Dans l’envie de dévelop- per une écriture chorégraphique personnelle, il participe a des projets avec les compositeurs Alexandre Singier en écriture au cNSMDL et Mathieu corajod, compositeur à l’IRCAM. En 2019, il intégre la compagnie Travelling & Co de Hervé Robbe. Il est également interprète pour la compagnie émergente Ex Novo de Antoine Arbeit.

Galaad Kenouillère, interprète.

 
Galaad commence la danse contemporaine à Nantes avant d’intégrer le CNSMDP sous la direction de Jean-chris- tophe Paré à 17 ans. Il suit l’enseignement de Cheryl Therrien, Edmond Russo et Nathalie Pubellier. Pendant sa for- mation il interprète des extraits du Sacre du Printemps sous la direction de Daniel Condamines. Il rencontre en 2018 Rainer Bher, grand danseur de Pina Bausch, avec qui il reprend le premier solo de la pièce « Vollmond ». Il obtient son DNSP et travaille avec Mathilde Monnier dans le cadre du CNSMDP où il reprend « Les lieux de là ».

Morgane Bonis, interprète.

Morgane commence la danse classique et contemporaine à 7 ans au conservatoire de Nantes, où elle est nourrie à la fois par un travail technique exigeant et un goût pour l’improvisation et la recherche transmis par son professeur Rodolfo Araya. Elle intègre ensuite en 2015 le conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en danse contemporaine, où elle est particulièrement marquée par le travail avec Edmond Russo et Nathalie Pubellier. En 2019 elle danse un solo créé par Kaori Ito lors d’une soirée jeune public.
Elle obtient son Certificat d’Interprétation en danse contemporaine en juin 2019 et intègre en septembre l’Ensemble Chorégraphique du CNSMDP où elle participe à une création avec Pierre Godard et Liz Santoro ainsi qu’à des reprises des répertoires de Benjamin Millepied, Emanuel Gat et Trisha Brown.

 

 

Marie Albert, interprète.

Marie Albert, née à l’île de la Réunion en 1998, commence sa formation par le flamenco et la danse classique. En 2015, Marie est admise au conservatoire National Supérieur de Paris en danse contemporaine où elle suit sa formation avec Edmond Russo, Nathalie Pubellier, Cheryl Therrien et d’autres. Elle s’initie alors à la danse contact, la composition et l’improvisation. Elle se passionne alors pour l’improvisation et le métissage avec d’autres disciplines, d’une part, au sein d’un collectif d’improvisation Les heures perdues et d’autre part, lors d’une collaboration avec Mathieu Corajod pour un projet de théâtre musical soutenu par l’IRCAM. Elle remporte en 2018, le 1er Prix du Concours International de Danse de Séoul (Corée) et participe cette année à la formation Proto- type VI de la fondation Royaumont. Marie fait maintenant partie de l’Ensemble Chorégraphique du conserva- toire, elle participe dans ce cadre à la création de Scales de Liz Santoro et Pierre Godard. Elle travaille aussi aux côtés de Raphaëlle Delaunay pour la reprise de son duo Ginger Give.

 

 

Lola Potiron, interprète.

Lola Potiron est née en 1999 et commence sa formation de danseuse au Conservatoire de Nantes avec le profes- seur Rodolfo Araya. Elle intègre par la suite le CNSMDP, et se forme avec les professeurs Edmond Russo et Natha- lie Pubellier. Elle rencontre pendant sa formation Mathilde Monnier et Roy Assaf. Parallèlement Lola remporte le premier prix du concours International de Séoul en danse contemporaine.
Lors de l’examen du DNSP en 2018 elle reprend le solo d’Ohad Naharin « Queens of Golub » sous la direction de Caroline Boussard. Elle travaille avec Roy Assaf pour la reprise de « Girls » et notamment « Six Years Later » à l’occasion d’un festival au Japon.
En 2020 Lola Potiron obtient son Master au cNSMDP et travaille au CCN de Grenoble aux côtés de Rachid Ou- ramdane.

 

Esteban Appesseche, interprète.

Esteban est un danseur né le 11 janvier 1999 à Talence. Il commence la danse par les claquettes et le jazz avant de découvrir la danse classique et contemporaine. Il intègre le CNSMDP en septembre 2016 et traverse de nombreux répertoires: Merce Cunningham, Tatiana Julien, Philippe Découflé... Il partage un temps de travail avec Akram Khan lors de l’élaboration de son solo à la Grande Halle de la Villette en 2019. Au sein de sa formation réalise ses premières chorégraphies. Dans ce temps de recherche son univers rencontre celui de Zoé De Sousa. Il devient interprète au Projet Peaux.

 

 

Salomé Rebuffat, interprète.

Salomé Rebuffat est née en 1999 à Nantes. Elle débute au Conservatoire de Nantes sous l’enseignement de Rodolfo Araya. Elle poursuit sa formation au CNSMDP avec les professeurs Rita Quaglia, Cheryl Therrien, Edmond Russo et Nathalie Pubellier. Elle travaille dans ce cadre avec Tatiana Julien, Julyen Hamilton, Jérôme Bel, Emmanuel Gat et Sandra Savin, danseuse pour Olivier Dubois. Elle intègre L’Ensemble chorégraphique du cNSMDP en 2019 suite à l’obtention de son DNSP. À cette occasion elle reprend le solo Icare de Claude Brumachon et Benjamin Lamarche.

© 2020 by ASSOCIATION THÉÂTRE HOMMES DE TERRE_ THT_SIRET 43947596300054 APE 9001Z LICENCE N°2_106.07.17