13 octobre 2022                La Tête Noire, Saran (45)

15 octobre 2022                L’Échalier, Saint-Agil (41)

22 octobre 2022               Festival Ladies, Bateau Ivre (37)

03 décembre 2022          L’Atrium à Saint Avertin (37) / en partenariat avec l’association SVS

Dans le cadre de la journée de lutte dans contre les violences.

11 mars 2023                       Salle Oésia, Tours (37)

23 et 24 mars 2023         Le Tivoli, l’AME Montargis (45)

9 et 10 novembre 2023  La Touline (37)

Prochaines dates : 
 

13 octobre 2022. La Tête Noire, Saran (45)

15 octobre 2022. L’Échalier, Saint-Agil (41)

22 octobre 2022. Festival Ladies, Bateau Ivre (37)

03 décembre 2022. L’Atrium à Saint Avertin (37) / en partenariat avec l’association SVS

Dans le cadre de la journée de lutte dans contre les violences.

11 mars 2023. Salle Oésia, Tours (37)

23 et 24 mars 2023.Le Tivoli, l’AME Montargis (45)

9 et 10 novembre 2023. La Touline (37)

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////:
13 janvier 2022
Région en scène(s)
Pour les professionnels 
RÉSERVATIONS 37heures@gmail.com

* 2 et 3 février 2022 * La salle Thélème/ Université de Tours (37)

* 25 au 27 mars 2022 * Le Festival Wet au CDN de Tours (37)

https://cdntours.fr/spectacle/37-heures-0

* 31 mars 2022 * Le Théâtre Beaumarchais à Amboise (37)

​Écrit et interprété par Elsa Adroguer
37 heures n'est pas un témoignage.

C'est un "conte de faits" dont la matière première est la réalité.

Une version recomposée d'une aventure qui a existé...

C'est l'histoire vraie d'une adolescente dans les années 2000 dont la vie bascule à 16 ans lorsqu'elle rencontre Christian son moniteur d'auto école, un homme plus vieux, le premier homme de sa vie, le prince charmant qui la violera pendant des années et la séquestrera
C'est l'itinéraire d'une jeune fille prise au piège de la manipulation et du silence imposé qui mettra 16 ans à trouver les mots justes pour dire et être entendue. 
Intention
Un récit fragmenté, un plongeon dans la mémoire traumatique d'une adolescente, une mémoire déchirée, des bribes d'histoires qui se succèdent sans linéarité mais qui résonnent entre elles, en nous...  En spectateur, nous recollons les morceaux et la mise en scène nous renvoie au phénomène psychique de dissociation traumatique qui est vécue  par elle, cette adolescente...... Elle, la jeune fille de 16 ans sur scène, sa voix intérieure... Elle, la femme de 30 ans qu'elle est devenue... La voix d'un policier super héros, une  avocate, quatre amis d'enfance... Et d'autres voix, celle du violeur.
EV34©MariePétry.jpg
EV35©MariePétry.jpg
Avant  de parler de violence sexuelle, le spectacle parle avant tout du viol psychique commis par l'adulte de confiance, celui qui ne peut pas être un violeur. Ce Monsieur " tout le monde " insoupçonnable portant sa bienveillance en bandoulière.Celui qui pourtant est à l'origine de 93% des viols sur mineurs. L'histoire de cette adolescente en particulier laisse entrevoir l'impact des violences  sexuelles sur un individu au stade où se construit son identité et les conséquences irrémédiables sur son existence.À travers le parcours chaotique souvent burlesque de son héroïne, 37H dévoile avec légèreté l'absurdité des comportements, la difficulté d'être reconnue comme victime et l'extraordinaire chemin à parcourir pour s'en sortir.37H parle aussi d'adolescence : sa quête d'absolu, sa soif d'idéal. Et d'amour. 
EV05Jb©MariePétry.jpg
EV25©MariePétry.jpg
 Compagnie IN LUMEA
Présente 37 heures

Écrit et interprété par Elsa Adroguer
Avec les voix de : Franck Mouget, Sylvain Galène, Céleste Mouget, Philippe Du Janerand Collaboration artistique : Mikaël Teyssié, Pauline Bertani,Émilie Beauvais Dramaturgie : Émilie Beauvais Création lumière : Paul Durozey,  Matthieu Fays Création sonore : Mathieu Desbordes Arrangement sonore  Régie son : Raphaëlle Jimenez, Alexandre Maladry Régie lumière, vidéo : Matthieu Fays, Aurélien Trillot Scénographie Valentine  Bougoin
Communication : Claudia Poulsen Thdt * Laboratoire Robespierre

Soutenu par : La Drac Centre-Val de Loire. La région Centre-Val de Loire, le Département d'Indre-et-Loire

Coproduction : L'Hectare (scène conventionnée de Vendôme), Le Centre dramatique National de Tours, L'Espace Malraux (Joué-Les-Tours), L'Échalier (Saint-Agil),  Le Label Rayon Frais de la Ville de Tours

PHOTOGRAPHIES DE MARIE PÉTRY
Photographe professionnelle de spectacle vivant

http://mariepetry.com/fr/accueil


 

NOTE SCÉNOGRAPHIQUE

 

Camille prend la parole dans un carré noir délimité par un périmètre blanc. 

 

Le noir, le blanc, les couleurs de la scène, des vêtements de Elsa. 

 

Elle s’entoure d’un désir de justice, elle prend la parole dans une nef, sur l’esplanade de la honte ressentie, de la souffrance endurée et tue.

 

Ce carré, c’est son champ morphogénétique porteur de mémoires, c’est son habit de justice, c’est son champ, c’est bien plus que l’obscurité dans laquelle elle a été plongée, c’est l’avènement d’un changement : celui de la prise de paroles pour Camille, pour toutes les Camille et la fin de l’autorité écrasante des adultes, de l’autorité des autorités, des questions posées sans connaissances à ces victimes les rendant muettes. 

 

Cette forme, ce carré, c’est encore une protection, car ils existent bien, ces êtres abuseurs avec l’envie de détruire le corps de l’autre, débordés de perversion sous la forme érotique de la haine. 

C’est cette emprise dont il est question dans 37H, la violence par la séduction, par l’abus du positionnement de l’adulte de par son autorité professionnelle lui conférant le pouvoir de « pouvoir » accéder à un corps d’adolescent, comme un loup déguisé en agneau comme en témoigne les affaires actuelles.

 

Ce carré c’est aussi la cécité d’une adolescente face aux approches du séducteur-abuseur et du brouillage de sa faculté de penser qui stoppe tout fonctionnement du cerveau et neutralise ses fonctions supérieures.

Mécanisme décrit et étudié sur des victimes de guerres et de violences.

 

Pourtant, elle a dit non… A chaque fois…

 

Et si le traumatisme se lit sur les pans de Mousselines juxtaposées, si les dates s’inscrivent sur cette matière si délicate à de nombreuses reprises, c’est que l’impossibilité de se libérer de cette emprise marquée de honte et d’auto-réclusion est à prendre en compte, à écouter, et nous pousse, nous spectateurs impuissants et tristes de cette impuissance, à vouloir agir, à vouloir relever les détails du langage dans ses petites choses, à relever les détails comportementaux pervertis dans ses petites choses… 

Ces petites choses qui en fait… 

 

AUTOUR DE 37H

 

 

Diffusion 2021-2022

 

* 18 novembre 2021 * Création à l’Hectare/ scène conventionnée de Vendôme (41)

* 13 janvier 2022 * Région en Scène(s)

* 2 et 3 février 2022 * La salle Thélème/ Université de Tours (37)

* 25 au 27 mars 2022 * Le Festival Wet au CDN de Tours (37)

* 31 mars 2022 * Le Théâtre Beaumarchais à Amboise (37)

 

Actions autour du spectacle :

 

Mise en place d’actions culturelles et de sensibilisation autour du spectacle avec :

 

* Le service culturel de l’Université de Tours en collaboration avec le service de santé universitaire (Automne 2021 et printemps 2022)

L’association Stop aux Violences Sexuelles (SVS 37)

* La mairie d’Amboise en collaboration avec 3 lycées de la commune d’Amboise

 
01_AFFICHENEWBD_37H_A3_01-03.jpg